Il y a eu un début d'année où tout s'est enchaîné: déménagement, commande, salon, expo. parfois trop vite...Et j'ai fini par courir après le temps et me perdre un peu ou, du moins perdre l'essentiel, au coeur de ce qui devient parfois de l'agitation...quand le plaisir est remplacé par l'obligation de... Alors un désir de m'alléger est venu, d'abord d'un trop plein de matières accumulé pendant de longues années ce qui a généré un destockage. Et maintenant de prendre le temps d'être où je suis le mieux, mon atelier, pour ressentir le bonheur d'être là et  laisser venir à moi les formes, les mouvements. Pour que tout naisse dans une  légèreté et un plaisir retrouvés. Toujours en noir et blanc..